C’est noël, offrez un kokedama “fait main”

Dans cet article, je te propose un DIY pour fabriquer tes kokedamas, c’est amusant, créatif et tellement simple que tu n’en reviendra pas!

par Claire MAJOREK

Le kokedama, un art floral japonais.

Apparus au Japon dans les années 90, les kokedamas sont des sphères de mousses qui servent de supports “vivants” à des plantes.

Jolies, épurées, tendances, ces créations florales à moindre coût risquent bien de te séduire! Apprend à les faire, bluffe tes invités, offre-en à tes proches, apporte une touche de nature poétique à ton intérieur.


Avantages du kokedama.

Ces derniers temps, mon homme s’est pris de folie pour les kokedamas et n’arrête plus d’en faire, après avoir apporté une touche de vert terriblement chic à notre intérieur il a décidé d’en fabriquer pour des amis, de la famille qui apprécient le concept avec brio.

C’est noël, il est facile d’acheter un cadeau quand on a les moyens (ou pas d’ailleurs), fabriquer quelque chose pour une personne qu’on aime ou qu’on apprécie est personnel et très apprécié par la personne qui reçoit le cadeau en question. Recevoir un cadeau personnalisé et “fait main” a une valeur inestimable, la personne qui l’offre a pensé à toi en faisant ses achat, en le fabriquant, en te l’offrant…

Les avantages de faire un kokedamas maison sont donc multiples :


Coût d’un kokedama “maison”.

Pour réaliser un kokedama, il te faudra :

Nos kokedamas nous ont coûtés entre 5 et 12 euros maximum par pièce sachant que le fil de pêche et le terreau s’utilisent pour réaliser plusieurs kokedamas (nous avons déjà réalisé 6 kokedamas et il nous reste encore la moitié d’un sac de terreau).

Les kokedamas avec vases ou supports nous ont donc coûte 13 euros en tout sachant qu”il nous restait du terreau et du fil de pêche de nos précédentes créations.


Fabrique ton kokedama en 7 étapes simples et efficaces.

Prépare tes matériaux.

Pour commencer à réaliser ton kokedama, prépare à l’avance tout le matériel dont tu vas avoir besoin : terre argileuse (ou argile), mousse (ou sphaigne), terreau, fil de pêche (ou textile), ciseaux, eau et plante(s), support(s) : soucoupe, vase, coupelle.

Pour faciliter son utilisation et éviter les petite bête sur tes plantes fais tremper la mousse dans un saladier d’eau.


Forme la base de ton kokedama

Enlève délicatement la plante de son pot ou godet et modèle la base de celle-ci pour qu’elle ai une forme arrondie.


Habille ta plante une première fois.

Prend ta mousse ou sphaigne et fabrique en un tapis de verdure destiné à recouvrir ta motte, applique ce tapis tout autour de ta motte et ficelle la au fil de pêche.

Cette couche servira à nourrir la plante (en se dégradant lentement elle fabriquera de la matière organique), elle a également pour but de servir “d’éponge” afin que la plante conserve son humidité.


Réalise un premier trempage.

Pour cela fait tremper ton kokedama dans un saladier le temps qu’il s’imbibe d’eau.


Prépare la couche d’accroche de ta plante.

Mélange ⅓ de terreau avec ⅓ de terre argileuse (ou argile) et ⅓ de mousse (ou sphaigne), la consistance de ton mélange ne devra pas être liquide mais suffisamment humide pour un modelage facile (au besoin ajoute un peu d’eau).


Enveloppe ta plante avec la couche d’accroche.

Prend ton mélange et enveloppe ta plante avec, rappelle toi quand tu étais petit et que tu aimais jouer avec la terre, c’est partit pour un retour en enfance : jouons avec la boue!


Habille ta plante pour la dernière fois.

Prépare un tapis de mousse (ou sphaigne) et enroule le autour de ta motte, ficelle au fil de pêche (ou fil textile).

Pour un petit kokedama il n’est pas difficile de réaliser l’opération seul, si tu as choisis d’en faire un conséquent et que tu n’as pas les travaux manuels dans la peau n’hésite pas à réaliser cette opération avec l’aide d’un ami.


N’oublie pas d’arroser ton kokedama.

La dernière étape consiste à utiliser le support choisis, suspend ton kokedama, pose le sur une coupelle ou dans un vase, bref fais comme tu le sens.

Laisse tremper ton kokedama 1h dans une bassine d’eau, une fois bien imbibé, suspend le ou replace le dans son vase, nous pratiquons cette opération une fois par semaine.

Tous les 2 à 3 jours nous vaporisons nos kokedamas avec de l’eau non calcaire ou de l’eau de pluie afin qu’ils conservent leur humidité.


Les espèces “amies” du kokedama.

Une de nos lectrices m’a demandé récemment si elles pouvait mettre une orchidée dans son kokedama, je lui ai expliquée que celle-ci se plairait plus dans un terrarium et qu’il valait mieux choisir des espèces “amies” de ce type de concept.

Voici donc une liste non exhaustive de plantes adaptées aux kokedamas et faciles à faire “tenir”.

Déjà testée et approuvées par nos bons soins :

Si tu souhaites tenter une variété de plante spécifique dans un kokedama mais que tu ne sais pas si ça vas le faire ou non, n’hésite à me donner le genre et l’espèce de la plante qui te fais envie et je t’apporterais mes conseils.