MÉTHODES DE MULTIPLICATION DES VÉGÉTAUX : LA DIVISION

Dit comme ça, ça paraît compliqué et laborieux, beaucoup de jardiniers par peur de se “planter” n’osent pas mettre la main à la pâte et préfèrent aller acheter quelques plantes supplémentaires en grandes surfaces ou jardineries. En ces temps de crise nous sommes plus propices à faire des efforts, à bricoler, à recycler et pourquoi pas à multiplier nos plantes pour améliorer notre jardin sans dépenser des fortunes chez des revendeurs de végétaux qui proposent un choix restreint pour un prix exorbitant. Aujourd’hui nus allons aborder la méthode de multiplication des végétaux la plus simple : la division, ne fuyez pas devant les termes techniques compliqués qu’évoquent la multiplication des plantes, on vas essayer de démêler tout ça pour vous enseigner les bases sans détours.

par Claire MAJOREK

La division

La division des touffes permet de multiplier la plupart des plantes vivaces*, du coeur de marie aux hémérocalles vous pouvez fleurir et agrémenter votre jardin en un coup de bêche, comme son nom l’indique cette méthode de multiplication consiste tout simplement à prélever une partie de la plante de votre choix (parmi les vivaces), pousses et racines comprises au printemps ou à l’automne et de la replanter ailleurs!

*Plantes qui vivent pendant plusieurs années.


Ce qu’il faut savoir

La division des pieds se pratique au printemps ou à l’automne, le printemps étant toujours une période particulièrement propice.

Cette méthode de multiplication vous permettra de rajeunir vos plantes plus âgées par des plantes plus vigoureuses et florifères, un véritable rajeunissement pour votre jardin!

La plante que vous allez diviser doit avoir un enracinement suffisamment important, vous ne pouvez donc pas pratiquer la division sur une plante que vous venez tout juste d’acheter ou qui a été planté il y a un à 2 ans.

Vous pouvez diviser la plupart des plantes vivaces et même certains arbustes, néanmoins les racines de type “pivot” ne se prêtent pas à cette méthodes de multiplication, une racine “pivot” pousse à la verticale (pour exemple pensez à une carotte en pleine terre), si vous n’êtes pas sûre du type d’enracinement de votre plante ou que vos connaissances dans le domaine sont limitées n’hésitez pas à effectuez une petite recherche sur internet du végétal que vous souhaitez multiplier, en quelques clics vous serez fixé.


Et en pratique ça donne quoi ?

1 A l’aide d’une bêche, soulevez légèrement la motte ou souche du végétal que vous souhaitez multipliez. 2 Découpez la motte à l’aide d’une bêche, à la main ou à l’aide d’un sécateur, ça y est, vous avez divisé votre plante et vous en avez maintenant 2 identiques qui chacune vont faire leurs vies et s’étendre de leur coté (sur chacune des mottes vous pouvez apercevoir les racines et les jeunes pousses ou feuillage). 3 Replantez les immédiatement en pleine terre, si elles poussent si bien dans votre jardin c’est que le sol est parfaitement adapté à leurs besoins, il n’est donc pas nécessaire de pratiquer un apport. 4 Arrosez (au besoin) et laissez faire la nature, vous verrez, c’est magique!