Ateliers collectifs avec les Incroyables Comestibles
29 janvier2017
En savoir plus

Nous nous sommes rendu hier à Tcrm-Blida pour une après-midi dédiée au “vert”. Après-midi suivie de l’inauguration de la très attendue Tata Galerie.

Des semis pour l’avenir.

atelier semis 1

Au programme, diverses activités pour apprendre ou se perfectionner. Les Incroyables Comestibles ont préparé un atelier de semis. Tout le monde s’est réuni autour d’une grande tablée pour préparer les futurs fruits et légumes des jardins collectifs de Metz. Et mine de rien il y en avait : des tomates, des pastèques en passant par les herbes aromatiques.

atelier semis 2

Les incroyables ne manqueront pas de ressources pour des assiettes hautes en couleur fleurant bon le jardinage.

atelier semis 3

atelier semis 4

atelier semis 5

atelier semis 6

atelier semis 7

atelier semis 8

atelier semis 9

atelier semis 10

Si tu souhaites plus d’informations sur les Incroyables comestibles de Metz, n’hésite pas à à te rendre sur leur page facebook


Un compost au top.

atelier compost 1

Juste à côté dans la cour extérieure on pouvait assister à un échange fort intéressant. Nicolas Mortas Conseil et ingénierie- Biodéchets chez OrgaNeo nous as expliqué comment préparer notre compost de manière optimale. La chasse aux idées reçues a été faite et de bons conseils nous ont été donnés. Je ne pourrais pas tout résumer en deux phrases, mais je vais quand même te dire ce que j’ai retenu.

atelier compost 2

Petits conseils pour bien préparer ton compost.

Il existe deux types de déchets que tu peux mettre dans ton composteur :

  • Les biodéchets : tes restes de nourritures, tes déchets de taille, de désherbage…
  • Le “brun” : carton, feuilles mortes, bois secs…

Tu dois alterner des couches de biodéchets et des couches de matières sèches (brun).

Ton ratios devra être de 50% de biodéchets pour 50% de “brun”.

A chaque fois que tu mets des déchets dans ton composteur, pense à “gratouiller” la surface sur les 20 premiers centimètres.

Cela permet une bonne circulation d’air et une bonne dégradation des déchets.

Pense à aérer la matière de ton composteur, tu peux par exemple transpercer tes déchets avec un grand pic en métal ou en plastique.

Cela a pour vocation de maintenir une circulation d’air correcte.

Ne met jamais de grandes branches ou de grands morceaux de carton dans ton composteur.

Plus les morceaux sont petits, plus ton rendement sera bon.

Une fois que ton compost est marron/noir, bien homogène et humifère, retourne-le et place-le dans un autre bac pour utilisation.

Il ne te reste plus qu’à préparer un nouveau compost.

Chasse aux légendes urbaines :

certains ont demandé si les agrumes étaient néfastes pour le compost, la réponse est non.

D’autres ont demandé s’ils pouvaient mettre des coquilles d’oeuf dans leur compost, la réponse et oui (tu peux-les broyer pour accélérer le processus de dégradation).

Pour ma part j’ai demandé si on pouvait mettre des parties de végétaux malades dans son compost. Oui on peut, à condition de faire son compost correctement en respectant les conditions précédemment énoncées. Si tout est fait dans les règles de l’art, aucune raison que la maladie ne prolifère.


Des kokedamas réussis.

atelier kokedama 1

Ensuite, ce fût le tour de Julien, oui notre Jules d’Oseeds. Et le voilà partis pour une démonstration passionnée autour de cette boule de mousse qui nous plaît tant.

atelier kokedama 2

atelier kokedama 3

atelier kokedama 4

L’atelier s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur. Avec cette âme d’enfant qu’on retrouve tous en plongeant les mains dans la boue.

atelier kokedama 5

atelier kokedama 6

atelier kokedama 7

atelier kokedama 8

atelier kokedama 9

atelier kokedama 10

atelier kokedama 11

A la fois technique et régressif, le kokedama n’est pas prêt à disparaître de nos maisons.

atelier kokedama 12

atelier kokedama 13

atelier kokedama 14

Les participants sont repartis fiers et ravis avec leurs petites oeuvres d’art.


Des bacs en bois en deux temps, trois mouvements!

Pour finir, des bacs en bois ont été réalisés. C’est qu’ils sont bricolos les membres des incroyables comestibles de Metz. Avec 3 palettes et 10 clous ils nous feraient une fusée spatiale. Plus sérieusement, les Incroyables ont l’art de recycler les palettes et tout ce qui peut l’être afin de les détourner astucieusement au jardin.


Un accueil chaleureux.

atelier dégustation

Les Incroyables comestibles ont offert un super accueil à tous les participants. Les filles ont préparé des gâteaux maison succulents : brioches, cake à la carotte, crêpes et confitures de coing de st julien, cookies aux fruits… Un véritable festival de saveur que chacun a pu déguster autour d’une bonne tasse de café ou de thé.

Une mention particulière pour le délicieux “kombucha” de Béranger Bernard. Ce thé fermenté sucré que je ne connaissais pas m’a conquise. Mention spéciale pour celui aux notes de pain d’épice très appréciable par ces temps frileux.

Si tu souhaites expérimenter, goûter, prendre soin de ton ventre (diurétique et bon pour le système digestif), clique-ici.

Une ambiance festive à la Tata Galerie.

C’était vraiment top de finir la journée de cette manière…

tata galerie

Une belle ambiance, des personnes “ouvertes” à l’art et aux projets solidaires. Une coupe de bulles, en observant l’exposition “Météores” de l’artiste François Génot. Le message est clair en voyant ces sapins de Noel consommés comme des objets, consumés par le feu. Mais je n’en dis pas plus, allez-voir la tata galerie, l’exposition reste visible jusqu’au 25 février.

tata galerie

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas le principe de la Tata Galerie. C’est un espace de création mobile qui a pour vocation de mettre l’art contemporain à disposition du grand public. Plus d’informations, ici

tata galerie

Si tu étais présent(e) lors de cette journée, n’hésite pas à nous laisser un commentaire sur ton ressentis ou tes expériences.

A très vite les jardiniers !